samedi 24 juin 2017

Générations T3, Alone de Scott Sigler

Lumen éditions, 8 juin 2017 - Grand Format 605 pages

Le danger qui les guette pourrait bien être en eux !
Si c' t la guerre qu'ils veulent, ils l'auront. Ils auraient dû ré échir avant de s'attaquer à moi. " 
M. Savage – ou plutôt Em, comme elle se fait appeler – a échappé de peu à la mort. Comme tous les adolescents dont elle a désormais pris la tête, elle s'est réveillée dans le noir, seule, entravée dans un étrange cercueil. Sitôt libérée, elle a dû a onter avec sa petite troupe un dédale de couloirs sans n, constellé d'ossements. Sans pouvoir compter sur qui que ce soit d'autre qu'eux-mêmes, ils ont été contraints de rivaliser d'intelligence pour découvrir la raison de leur emprisonnement. Con ontés à un ennemi monstrueux, ils ont juré de ne jamais rendre les armes et, coûte que coûte, de survivre. 
Omeyocan est peut-être le sanctuaire qu'elle et ses camarades recherchent. Mais la planète sur 
laquelle ils sont censés vivre n'a rien d'un monde vierge et nouveau. Les vestiges d'une civilisation perdue attestent d'un passé terrible, qui pourrait bien se répéter. Et quand un nouvel ennemi sort des ombres de la jungle toute proche, Em et les siens comprennent vite qu'ils n'ont nulle part où se réfugier. Ils n'ont pas le choix : c'est se battre ou bien succomber. Sans compter qu'au beau milieu de cette lutte désespérée, leur unité est compromise de l'intérieur – et lorsque l'adorateur enragé d'un dieu assoi é de sang tente de voler le pouvoir à Em, la n semble bien proche... 

Alone est le dernier volet de la trilogie Générations. Il finit en apothéose une série incroyable, qui m'a transportée dans un univers sensationnel durant ces trois tomes. 

Dans cet ultime tome, la tension est à son comble. Le danger est omniprésent et vient de toutes parts. 
Après avoir instauré une trêve précaire entre les Sauterels et son peuple, Em s'apprête à vivre les moments plus douloureux de sa jeune vie. Elle qui pensait que le plus dur était derrière elle, va devoir se battre sur plusieurs fronts : 
Tout d'abord les Querelleurs, des rebelles Sauterels qui refusent de s'allier, accentuent leurs attaques et deviennent une source de problèmes récurrente. 
Puis, les trois vaisseaux en approche de leur planète n'augurent rien de bon. Deux d'entre eux seront en orbite d'ici quelques jours, ce qui leur laisse peu de temps pour se préparer à une éventuelle attaque. De plus, ils ne savent rien concernant ces nouveaux envahisseurs... quelles sont les ressources et les capacités de ces aliens ?
Et dernière chose qui trouble la communauté, ce sont ces accès de rages incontrôlables qui touchent l'ensemble des habitants de la cité. Telle une virulente épidémie, cette violence se propage à vitesse folle. 
Est-ce dû à un surmenage ? Une excitation mal contrôlée ? Ou, comme le suggèrent certains, le Dieu du Sang qui s’immisce dans les esprits ? 

Avec tout ça, il est bien évident que nous n'avons pas une minute de répit. Ce tome, c'est 603 pages d'actions et de rebondissements ! Elles nous entraînent dans une spirale infernale, où la tension monte crescendo. C'est au bord de l'apoplexie que nous refermons ce roman, le palpitant affolé d'avoir été si malmené au cours de ces heures de lecture. 

C'est une nouvelle fois un gros coup de cœur. Peut-être pas orgasmique cette fois-ci, mais tout de même spectaculaire. 
La raison qui fait que ma note "baisse" un peu par rapport au précédent volet se tient à un détail : mon esprit étroit. Je n'ai malheureusement pas l'imagination débordante de l'auteur et du coup je n'ai pas réussi à visualiser certains passages, trop hallucinants pour mon petit cerveau. Ces moments de déconnexion, bien que brefs, m'ont déconcentrée et éjectée plusieurs fois de façon assez brutale du récit. Quand tu es tellement immergé dans une histoire, ce retour involontaire à la réalité peut sembler terriblement abrupt et cela m'a un peu chagrinée. Ce monde est tellement extraordinaire que l'on n'a pas envie de le quitter, ne serait-ce que pour quelques instants. 

En bref ? La trilogie Générations nous plonge dans un univers époustouflant ! Et ce dernier opus, dans la lignée des précédents, atteint son paroxysme par un enchaînement adroit de rebondissements saisissants et de twists inimaginables, qui font de cette lecture un véritable page turner. 





Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :

Miss Peregrine et les enfants particuliers T3 La bibliothèque des âmes de Ransom Riggs

éditions Le Livre de Poche Jeunesse, 31 mai 2017, 608 pages, disponible au format papier





Dans le Londres d'aujourd'hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d'Addison, l'illustre chien particulier doué de parole. Ils rejoignent ainsi l'Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables... 



Lorsque nous avions quitté Jacob, Emma et Addison, le chien parlant, à la fin du second tome, nos trois amis étaient en très fâcheuse posture !
Mais Jacob, sous la pression du danger, se découvre un tout nouveau don : -  attention !!! Spoiler !!! - celui de commander aux Sépulcreux.
Ce qui leur permet de ne pas se faire dévorer.

Poursuivis par les Estres, notre trio part à la recherche de leurs amis enlevés ainsi que de Miss Peregrine et des autres Ombrunes.

Leur périple va les conduire tout droit au coeur de la pire boucle temporelle qui soit : L'Arpent du Diable, dans laquelle se cachent des particuliers voleurs, menteurs, rebuts de la société et où, comble de malchance, se situe le repaire des Estres et de leur chef : le machiavélique Caul.

Jacob, Emma et Addison vont devoir affronter de multiples dangers.
Sépulcreux, Estres, particuliers corrompus ne sont là que quelques uns d'entre eux et nos amis devront aller jusqu'à risquer leur vie pour tenter de sauver leurs compagnons et d'empêcher Caul de mener à bien ses noirs desseins !

Il en va de l'avenir des particuliers et des humains !

Dans ce troisième et dernier tome, Jacob, Emma et Addison se retrouvent donc être le trio sur lequel tout repose.
Et les malheureux vont être bien malmenés, c'est le moins que l'on puisse dire !

Mais je nous en dévoile pas plus pour vous en réserver la surprise ! 


Ce tome clôture avec brio une série qui n'a fait que se bonifier au fil des romans.
Dans ce dernier, nous retrouvons tous les ingrédients qui ont fait le succès du tome précédent : action, rebondissements, révélations, trahisons, bastons.
Pas une minute de répit pour nos héros qui auront fort à faire pour venir à bout des méchants.

En bref, une série qui vous fera passer un excellent moment de lecture, une intrigue captivante et un sujet original que ces enfants et adultes aux talents si ... particuliers !



http://www.livredepochejeunesse.com/miss-peregrine-3

http://amzn.to/2sC3DSd


Découvrez les chroniques précédentes en cliquant sur l'image 
http://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2016/02/miss-peregrine-et-les-enfants.htmlhttp://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2017/05/miss-peregrine-et-les-enfants.html

La cité du futur de Robert Charles Wilson

éditions Denoël, 18 mai 2017, 368 pages,
 disponible au format papier et numérique
Traduit de l'anglais par Henry-Luc Planchat



Pour cinq ans seulement, jusqu'en 1877, la cité de Futurity dresse ses immenses tours jumelles au-dessus des grandes plaines de l'Illinois. Depuis Futurity, des hommes du futur viennent visiter le XIXe siècle. Et, contre une fortune en métaux précieux, les autochtones peuvent dormir dans la tour n° I, véritable vitrine technologique d'un incompréhensible XIXe siècle. C'est dans cette cité, construite à partir d'un futur parallèle, que travaille, comme agent de sécurité, Jesse Cullum, un autochtone. Parce qu'il a sauvé le président Ulysse Grant d'une tentative d'assassinat, Jesse se voit proposer une promotion : assisté d'une femme du XXIe siècle, il va devoir mener l'enquête. Mais que va-t-il réellement découvrir ? Un complot pour tuer le président... ou les inavouables secrets de Futurity ?

Imaginez que vous viviez en 1877, dans une Amérique raciste, où les femmes n'ont aucun droit, sauf celui de se taire et où la corruption et la loi du plus fort prévalent sur tout le reste.
Et dans cet univers, des hommes du futur sont venus construire Futurity, une immense cité, au coeur de laquelle les hommes du futur peuvent visiter le XIXe siècle dans toute son authenticité et les autochtones peuvent découvrir - une partie - de ce que sera leur futur.
C'est dans cette cité surréaliste que travaille Jesse Cullum, un vrai cow-boy, comme agent de sécurité.
Lors d'une visite du président Grant, il parvient à déjouer un attentat et se retrouve, en compagnie d'Elizabeth, un ancien soldat du XXIe siècle, également agent de sécurité pour Futurity, à enquêter sur cette tentative d'assassinat.
Mais leur enquête va mettre un jour un complot beaucoup plus vaste au coeur duquel les dirigeants de Futurity sont loin d'être innocent.

Que voilà en roman compliqué à résumé mais hautement passionnant !
Pourquoi compliqué à résumer ?
Pas parce qu'il est difficile à comprendre, loin de là, mais il est tellement riche, étendu et diversifié qu'il m'est impossible de vous en dire plus ou alors, il me faudrait des dizaines de pages tant cet univers regorge de détails parfois hallucinants !

Il est vrai que de penser à des hommes du XIXe siècle, en train de découvrir les réalités du monde moderne avec toutes ses avancées technologiques est tout bonnement impossible et pourtant...
L'auteur rédige son roman de telle façon que cela nous semble tout à fait naturel et du domaine du possible : un hélicoptère au coeur même du désert, des Ipod, des tasers, les ascenseurs, l'électricité partout, des romans d'Harry Potter disponible au marché noir....
Toutes ces choses invraisemblables qui prennent vie dans cet univers si particulier.
Il faut une certaine largesse d'esprit, comme celle de Jesse pour appréhender, et surtout accepter, ce futur si différent de son présent.
Un futur où les femmes sont soldats, mettent des pantalons et peuvent même voter, un futur où les noirs ont tout autant de valeur qu'un homme blanc au point d'avoir un homme de couleur comme président, un futur où les maladies sont, pour la plupart, soignées.
J'imagine un peu les réactions des autochtones face à un hélicoptère un peu comme si nous nous retrouvions face à, pourquoi pas, une voiture volante.

Mais ce récit est bien plus que ça, c'est aussi une façon de dénoncer notre société de (sur)consommation, de profits à tout prix au mépris de l'éthique et du respect de l'humanité.

En résumé, un roman qui vaut le détour et nous emmène dans un monde où futur et passé parallèles se côtoient pour le meilleur mais surtout le pire !!!  


http://amzn.to/2sxJXNG

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Lunes-d-encre/La-Cite-du-futur

vendredi 23 juin 2017

Vert émeraude de Kerstin Gier

 éditions Le Livre de Poche jeunesse, 8 mars 2017, 448 pages, 
disponible au format papier et numérique


Gwendolyn a-t-elle jamais été une lycéenne comme les autres ? Pour son premier vrai chagrin d’amour, en tout cas, elle aimerait bien faire comme toutes ses copines : pleurer des heures au téléphone et se gaver de chocolats. Mais pas question, les Veilleurs du temps ont besoin d’elle. Pire, c’est avec Gideon lui-même, celui qui lui a brisé le cœur, qu’elle doit repartir en plein... XVIIIe siècle, affronter un drôle de comte, prétendument immortel. Plus question de pleurer, il faut agir !




Dans ce troisième et dernier volet, nous retrouvons Gwen qui vient de subir un fameux choc et pleure toutes les larmes de son corps !
Je ne peux pas vous dire quel est cet événement - risque de spoilage intensif !!!
Soutenue par Leslie, son amie de toujours et par Xémérius qui a autant de délicatesse et de doigté qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine, Gwen essaie d'oublier ce drame et décide de se consacrer à des recherches.
De quel ordre ?
Elle doit à tout prix découvrir les motivations secrètes du comte Saint Germain.
Pourquoi veut-il à tout prix que le chronographe contienne le sang des 12 qui composent le cercle ?

Une enquête qui risque de la mener bien plus loin - et nous ne parlons pas ici de saut dans le passé - qu'elle ne pensait et qui va l'exposer ainsi que Gidéon et ses amis à une machination qui risque fort de les dépasser très rapidement et de mettre leur vie en danger !

 ENFIN !!!
Il aura fallu attendre le troisième et dernier livre pour découvrir un tome qui tienne toutes ses promesses !
Comme quoi, il ne faut jamais désespérer ! Mdr !
Je ne sais pas si ce sont ses sauts dans le passé qui lui ont fait du bien mais Gwen a finalement attrapé du plomb dans la cervelle et a gagné en maturité. 
Bon, elle reste encore quelque peu casse-pied dans ses réactions face à Gidéon mais bon ... Il faut bien que jeunesse se passe.
Et pour une fois, tout est réuni pour faire de cette lecture un moment de plaisir : actions, rebondissements,  révélations inattendues, suspense.
Certaines explications m'ont encore laissée un peu... perplexe.... mais rien de bien grave !!!

En bref, si vous vous lancez à la découverte de cette série, tenez le coup jusqu'au troisième tome qui, à lui seul, parvient à relever le niveau des deux premiers ! 


http://amzn.to/2tpNfCC


 Pour découvrir les chroniques des deux premiers tomes, cliquez sur la cover
http://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2017/04/rouge-rubis-de-kerstin-gier.htmlhttp://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2017/04/bleu-saphir-de-kerstin-gier_17.html

http://www.livredepochejeunesse.com/vert-emeraude-tome-3




Blood of Silence T5, Nirvana d'Amheliie & Maryrhage

Auto édition, 14 juin 2017 - Grand Format 406 pages
Disponible en eBook


Nirvana est le Road Captain des Blood Of Silence. Connu pour sa folie et sa vision du monde bien particulière, le Blood Of Silence ne s’attend pas à voir ressurgir son passé, d’une manière plus qu’imprévue. Celle qu’il avait aimé comme fou revient dans sa vie, tel un fantôme qu’il n’a jamais oublié. Sky est le genre de femme libre et indépendante qui a vécue en solitaire durant des années pour fuir la réalité. Entre eux, un passé douloureux qui les a séparés, créant des blessures qui peinent à cicatriser. Et s’ils pouvaient tout recommencer ? Les Blood ont payé leur dette au Black, mais les affaires du MC ne font qu’empirer. Alors qu’un nouveau club de biker fait son apparition, semant le trouble dans la rue, les Blood Of Silence vont devoir la jouer fine s’ils veulent se sortir de ce merdier en évitant que du sang soit versé. Nirvana va devoir jongler entre l’amour d’une femme qui l’a brisé et le destin de son club qui risque de connaitre des jours sombres et dangereux.

Ce nouveau tome centré sur Nirvana est riche en surprises et une fois l'intrigue posée, on se frotte les mains en prévision du bon temps que l'on va passer. 
Dès les premières pages et les quelques découvertes sur le passé de Nirvana, je me suis dit : "ça sent le coup de cœur". Bon ce n'est pas tout à fait le cas, je vous expliquerai pourquoi tout à l'heure, mais c'est tout de même une lecture intense et passionnante que nous ont concoctée là les auteures. 

Nirvana porte bien son nom. Toujours un joint au bec, il est souvent dans ses délires. Secret, énigmatique, personne ne connaît vraiment son passé et ce qui a amené ce fils de hippies dans un club de bikers. 
Nirvana, c'est aussi l'oreille attentive du MC, il parle peu mais sait écouter et ses paroles, bien que parfois farfelues, ne sont jamais dénuées de sagesse. 
D'un tempérament calme, en toutes circonstances, il garde son sang-froid. Mais quand débarque un fantôme de son passé, Nirvana perd le contrôle. Il va alors montrer une facette de lui qu'aucun de ses frères ne connaît encore. Celle d'un homme blessé et trahi dans sa chair, qui n'est que colère et rancoeur. 
Ce fantôme qui le perturbe c'est Sky, l'ancien amour de sa vie et... bien plus encore ! (je vous laisse le soin de découvrir qui elle est vraiment). 
Après quatorze  ans d'absence et de silence sky et Nirvana se retrouvent enfin. 
Malheureusement, ce ne sont pas des retrouvailles joyeuses. Les blessures se sont pas encore cicatrisées malgré le temps écoulé, et aucun d'eux n'est ouvert à la discussion. 
De plus, Nirvana a changé, le petit hippie au grand cœur s'est endurci ; quant à Sky, son métier au sein des Hell's Pussy est un obstacle qui vient s'ajouter à leur relation déjà houleuse et tendue. Et cet obstacle est peut-être celui de trop... 
Parallèlement, la vie des Blood est plus que jamais menacée. Pris entre deux feux, ils se retrouvent simples pions dans un jeu d'échecs dont ils ne maîtrisent pas les règles, et maintenant que leurs pions sont exposés, ils n'ont d'autre choix que d'avancer en priant pour que leurs arrières soient protégés... 

Quand j'ai découvert les bases de cette romance entre Sky et Nirvana, j'ai poussé des hauts cris : "waouh, waouh, waouh ! Ça promet du lourd "! Et, effectivement, ce tome envoie de la bûchette. 
Nous sommes immédiatement pris dans la tourmente de  nos héros. Mon cœur a frémi, bondi et s'est serré pour Nirvana qui s'est totalement révélé dans ce volet. C'est un personnage incroyable. Non seulement il m'a beaucoup touchée, mais j'ai également ressenti beaucoup d'admiration et d'empathie envers lui. Je l'ai adoré 💓
Par contre, je ne peux pas en dire autant de Sky. Même si son parcours m'a affectée, je n'ai pas pu m'empêcher de lui en vouloir. Je n'ai pas la compassion de Nirvana et pour moi, il y a des choses impardonnables. Sky a fait des choix. De très mauvais choix qu'elle n'assume pas pleinement. Du moins, elle met trop de temps à les assumer. Bref, elle m'a agacée. Mais d'une force ! 
Concernant la trame autour du MC et de leurs trafics, j'ai là encore un petit bémol, car tout n'est pas toujours très clair. Je me suis parfois perdue dans les explications et du coup, j'ai trouvé certains passages longuets. La tension est là, le sentiment de danger aussi, mais l'imbroglio dans lequel est mêlé le club est pour moi un chouia trop complexe, ce qui fait que l'intrigue perd un peu de son charme. 

En bref ? Un roman qui nous transporte une nouvelle fois dans un univers riche et passionnant. Une romance surprenante qui nous alpague avec des révélations fracassantes. 



Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes


jeudi 22 juin 2017

Because of you de Juliette Bonte

Harlequin HQN, 24 mai 2017 - eBook 461 pages

Ils n’étaient pas censés s’aimer…
Découvrez la nouveauté de Juliette Bonte, l'auteur du roman à succès Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi.
Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie.
Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence.
Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique… 
Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs  ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer. 
A propos de l'auteur :
Pour rendre Juliette Bonte heureuse, il suffit d’une bande d’amis, d’un bon repas et des tablettes de chocolat de Brad Pitt. Malheureusement, elle n’a pas encore fait la connaissance de l’acteur. Pour pallier ce manque, elle a donc décidé de se mettre à l’écriture, puisque, dans les livres, tout devient possible. Y compris croiser l’homme parfait. 

Une histoire a priori simple, mais si bien écrite et menée qu'elle nous transporte littéralement.

Allison (Alli pour les intimes) est une jeune femme de 25 ans, New-Yorkaise, joviale, passionnée de pâtisserie, serveuse au Peppy Coffee dans le quartier financier de Manhattan. 
Elle est en couple depuis 14 mois avec Carl Barnes, célèbre et riche architecte qu'elle a rencontré alors qu'elle livrait des cafés dans son cabinet d'architecte. 
Sa vie pourrait être parfaite, avec un boulot qui lui plaît, entourée de ses amis, Sydney et Trevor... mais il y a un souci et de taille : elle s'ennuie mortellement dans sa relation avec Carl ! La passion du début s'est vite tarie et aujourd'hui, Carl ne se montre guère disponible avec elle, faisant toujours passer son travail avant elle, au point d'oublier son anniversaire. Bien sûr, il la couvre de cadeaux somptueux pour mieux faire passer la pilule mais Alli n'est ni vénale, ni intéressée et à force, elle se rend compte que tout les oppose finalement et elle ne supporte plus le côté psycho-rigide de Carl.
Seulement, le jour où elle décide de lui annoncer leur rupture, il la surprend en lui demandant d'habiter avec lui... espérant encore un changement de sa part, Alli accepte. 
Mais rien ne change, elle s'ennuie rapidement dans sa belle cage dorée. Arrive alors le jour où elle rencontre de façon impromptue Luke, l'associé de Carl, cofondateur du cabinet d'architecte, qui revient d'un long séjour en Europe. Tout de suite, Alli remarque qu'il est l'opposé de Carl : drôle, sarcastique, coureur de jupons, d'apparence imbu de lui-même. Leurs premiers échanges sont plutôt houleux !
Quand arrive l'anniversaire d'Alli, encore une fois, Carl la plante, sauf que cette fois-ci, c'est un peu à cause de Luke. Lorsque ce dernier apprend son erreur, il décide d'essayer de faire passer une bonne journée à Alli, histoire de soulager sa conscience. Durant cette journée, Alli et Luke apprennent à faire un peu plus connaissance, deviennent complices, développent une amitié et ils passent d'excellents moments ! Mais très vite, l'un et l'autre en viennent à se poser des questions sur l'évolution de cette relation amicale, des sentiments autres commencent à émerger, mais d'un côté, Alli n'est pas prête à se laisser aller dans les bras du meilleur ami et associé de Carl, et de l'autre, Luke n'est pas un homme prêt à trahir son meilleur ami !
Comment va donc pouvoir évoluer leur relation ?
Lequel des deux craquera le premier ?
Pourront-ils assumer autre chose qu'une amitié entre eux ?

J'ai tout simplement adoré ce roman : une histoire réaliste, presque banale, mais la plume de Juliette Bonte la rend addictive. Les personnages semblent si réels ! 
Pas de rebondissements rocambolesques et pourtant, on se surprend parfois à vouloir décider à la place des personnages. On peut facilement s'identifier à eux : Alli est une jeune femme simple, qui s'assume et ne souhaite pas se faire entretenir, qui rêve du prince charmant. 
Luke est un homme, qui bien que beau, riche et célèbre dans son milieu professionnel, est doté d'un humour décapant et sait faire parler ses sentiments sans tomber dans le cliché de l'amoureux transi. Carl est le gars psycho-rigide, un peu névrosé, obsédé par son travail et la réussite au point d'en oublier tout ce qui peut exister autour…

En bref, une romance addictive, très bien écrite, des personnages attachants, une histoire certes simple, mais comme je les aime. Coup de cœur pour moi !




PS : I like you de Kasie West

Éditions Hugo Roman New Way, Broché 356 pages, 
8 juin 2017, Disponible en eBook
Traduction : Pauline Vidal


 Un jour d'ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu'elle s'assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu'un a écrit la suite... 
Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée. La jeune fille n'a jamais autant eu envie d'aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour ! Derniers groupes de musique indé à découvrir, secrets de lycée ou confidences plus intimes... tout semble les rapprocher. 
Peu à peu, Lily réalise que son cœur s'emballe pour celui qui se cache derrière cette plume. Mais alors que l'identité de son amour épistolaire se dévoile peu à peu, Lily va découvrir que certains cris du cœur devraient peut-être rester silencieux...


Quand on n'aime que la musique, quoi de plus ennuyeux qu'un cours de chimie ?

 Lily est une jeune lycéenne bien loin d'être banale. Elle n'est pas populaire, ne s'habille pas à la dernière mode, ne court pas derrière les garçons.

Son kiff c'est : 
- écouter des groupes indé (groupes indépendants, n'ayant signé avec aucun grand label),
- sa guitare (pour laquelle elle a un amour profond),
- composer des chansons (du moins, elle les commence sans jamais finir),
- les fringues (qu'elle dessine et coud elle-même)
 et, malgré ce qu'elle en dit,
- sa famille complètement barrée (composée d'un père et d'une mère un peu loufoques, deux "adorables" petites frères et une sœur aînée, je ne vous parle même pas du lapin...). 
Ah oui ! Et aussi sa meilleure amie, Isabel (qui a une grande importance dans sa vie aussi).

Alors qu'elle s'ennuie grave pendant son cours de chimie, elle griffonne quelques paroles d'une chanson sur son bureau. Quelle n'est pas sa surprise, au cours suivant, de voir que quelqu'un a continué à écrire le couplet ! Très vite Lily et l'autre personne vont s'échanger des lettres qu'ils cachent sous la table.
Le cours de chimie devient alors, le cours le plus attendu pour Lily, d'autant plus quand elle se rend compte que c'est avec un garçon qu'elle correspond.
De paroles de chansons, ils passent à se faire des confidences sur leurs groupes préférés mais aussi sur leur vie personnelle.
Et puis très vite, Lily a envie de découvrir qui est son mystérieux interlocuteur pour qui elle commence à éprouver des tendres sentiments...

J'ai finalement réussi malgré la panique qui règne à la maison, à écouter les Croohed Broohes. Ça déchire. La piste 4, j'ai dû l'écouter cinq fois en boucle. Je ne savais pas encore si je pouvais me fier à tes goûts mais là, tu as fait tes preuves. J'écouterai toutes tes suggestions. Je vais ajouter en bas de la page la liste de mes best of. Tu joues d'un instrument ? Moi je suis une guitariste qui a appris toute seule, sans aucune prétention. D'accord, tu m'as convaincue, on peut démarrer un groupe à nous deux. Sauf si tu joues toi aussi de la guitare. Désolée, mais je te laisserai les solos.


Ce livre va faire partie de ma section " Jolie surprise".
L'histoire est toute mignonne, très bien écrite. L'héroïne, Lily, est atypique avec ses fringues rafistolées et son humour décapant.
Quant au héros, non, même sous la torture je ne vous dirai pas qui il est ! Et même si j'ai deviné son identité presque dès le départ, le moment où nos jeunes héros se découvrent est l'un de mes passages préférés.
C'est vraiment le livre à glisser dans votre valise pour les vacances. C'est frais, drôle, émouvant aussi.

 Bref ! Moment de détente assuré !





Le samedi 10 juin 2017, la team de la Collection New Way a organisé sa première #PartyNewWay en l'honneur de la sortie de PS : I Like You. 
Cela s'est déroulé à la librairie Gibert Jeune à St Michel (Paris). 
J'ai eu la chance de pouvoir y assister et de passer un très agréable moment à discuter sur ce roman, d'autant plus, qu'on a pu poser des questions à Kasie West via Skype. Voici quelque photos.








https://www.facebook.com/HugoNewWay/